DSC_4698

Ladislas Chollat, du théâtre classique à la comédie musicale

Pour la création du spectacle événement « RESISTE », les deux complices France Gall et Bruce Dawit s’entourent de pointures artistiques, notamment en embarquant dans cette aventure musicale le plus grand metteur en scène de sa génération, le talentueux Ladislas Chollat.

Dès son plus jeune âge, Ladislas Chollat est attiré par le théâtre. Il apprend la comédie et la mise en scène sur le tas et n’hésite pas à mettre son entourage à contribution. Il distribue des rôles à ses camarades de classe ; sa mère s’improvise costumière tandis que son beau-frère se charge des décors. Après avoir testé ses talents de comédien, Ladislas trouve finalement sa place dans l’ombre des projecteurs. La mise en scène est pour lui le meilleur moyen d’exploiter ses qualités d’écoute, d’organisation, de gestion et avant tout de rassasier sa soif de créativité !

Après avoir mis en scène quelques pièces, Ladislas monte sa propre compagnie professionnelle baptisée le « Théâtre de l’Héliotrope ». Il enchaîne alors les mises en scène de pièces (environ 3 créations par an) aussi prestigieuses les unes que les autres comme « Le Roi se meurt » d’Ionesco, « Antigone » d’Anouilh, « Une heure de tranquillité » de Florian Zeller avec Fabrice Lucchini ou encore « ‘Aide-Mémoire » de Jean-Claude Carrière avec Sandrine Bonnaire et Pascal Greggory.

Curieux, créatif et instinctif, Ladislas Chollat a le don de percevoir en chacun des artistes ce qu’il a de particulier, de sensible, et de l’amener à donner ce qu’il a parfois de plus intime au service d’un texte ou d’une histoire. En l’occurrence, dans la comédie musicale « RESISTE », Ladislas dirige les artistes et les techniciens dans un unique but : magnifier les paroles des chansons du grand Michel Berger. Cet habitué de théâtre se frotte pour la première fois à l’univers du spectacle avec pour seul mot d’ordre de briser les codes traditionnels des comédies musicales.

5 RAISONS D’ALLER VOIR « RESISTE » !

5 raisons d’aller voir « RESISTE » !

1 – Pour les chansons de Michel Berger et France Gall

La comédie musicale « RESISTE » offre l’occasion de revivre sur scène l’émotion des titres phares des années France Gall et Michel Berger. Portés par une troupe d’artistes jeunes et solaires, sublimés par des tableaux et une mise en scène soignés, ces refrains ne cessent de raisonner chez les plus jeunes et les moins jeunes. « Quelques mots d’amour », « La groupie du pianiste », « Ella, Elle, L’a »… autant de tubes repris sur scène pour offrir au public une soirée alliant nostalgie, modernité et festivité !

2 – Pour les titres joués en live

Si tout le monde sait que le chef d’orchestre de ce magnifique projet est France Gall, il faut également savoir que toutes les chansons signées Michel Berger sont jouées chaque soir en « live » par cinq talentueux musiciens dont un pianiste, un batteur, un bassiste et deux guitaristes. France Gall fait le choix de rester fidèle aux accords et arrangements des créations de Berger.

3 – Pour les chorégraphies à couper le souffle

Sur scène, 15 danseurs d’exception font le show avec une énergie débordante ! On doit la modernité et l’originalité des chorégraphies à la talentueuse Marion Motin, connue notamment pour ses collaborations avec Stromae ou Christine & The Queens. Du modern jazz au popping en passant par le new style ou le hip hop, les danseurs font preuve d’une endurance épatante pendant les deux heures de show !

4 – Pour découvrir des jolies surprises…

Oui, car la comédie musicale « RESISTE » réserve bien des surprises ! En plus d’apprécier le talent d’une jeune troupe d’artistes qui promettent d’embrasser une riche carrière dans la musique, vous découvrirez pour la première fois sur scène l’émouvant tableau illustrant le titre inédit « Un dimanche au bord de l’eau », chanté par la voix iconique de Michel Berger, mais aussi les talents cachés d’actrice de France Gall.

5 – Pour passer une soirée au Lola’s !

Au cœur de la boîte de nuit familiale tenue par Maggie, vous plongerez dans l’ambiance festive du Lola’s. La bonne humeur contagieuse des papillons de nuit vous incitera à quitter votre siège pour applaudir, chanter et  vous déhancher sur les refrains des titres les plus festifs et rythmés de Michel Berger ! « Résiste », « Musique », « Il jouait du piano debout », « Samba Mambo », un véritable moment de plaisir à partager entre amis et en famille !

Infos & Réservations : cliquez ici

news_accidents

« Les accidents d’amour »

Il y a quelques mois, la troupe de la comédie musicale reprenait le titre phare de Michel Berger intitulé « Résiste ». Véritable hymne, cette chanson a permis de donner le coup d’envoi de cette aventure musicale unique. Aujourd’hui, France Gall et son équipe décident de mettre en lumière un morceau fort et délicat baptisé « Les accidents d’amour ». C’est la talentueuse chanteuse et comédienne Léa Deleau, dans le rôle de Maggie, qui aura le privilège d’interpréter ce deuxième titre aux notes voluptueuses sur la grande scène du Palais des Sports dès le 4 novembre 2015.
On doit bien évidemment cette belle création à Michel Berger. Enregistrée il y a plus de 35 ans, la chanson a quelque peu été étouffée par des titres issus du même album intitulé « Tout pour la musique ». En effet, les morceaux extraits de cet opus tels que « Résiste », « Amor También » ou encore « Diego » ont pris une place importante au dépend du titre « Les accidents d’amour ». Passé à l’as dans les années 80, il n’a jamais été exploité en single.

news_accidents

Aujourd’hui, France prend une revanche sur la destinée de ce titre qui lui tient à cœur en le présentant en tant que deuxième single pour ce spectacle qui s’annonce riche en surprises et en émotions.

Une fois de plus dans « Les accidents d’amour », la plume de Berger nous embarque dans une histoire où amour et quête du bonheur s’entremêlent, en témoignent ces quelques extraits du titre : « J’ai pas le temps d’attendre / J’ai pas le temps de comprendre / Je veux le bonheur maintenant / Puisque j’ai si peu de temps / Je veux tout et je le veux maintenant ».

En plus de coller parfaitement aux sentiments et à l’histoire de Maggie, cette chanson est plus que jamais dans l’air du temps. Toutes ont indéniablement cette qualité mais celle-ci donne cette impression étrange d’avoir été écrite et composée pour notre époque : raison de plus pour la faire briller et l’apprécier à sa juste valeur.

Les princes des villes à l’honneur dans la comédie musicale « Résiste » !

Les chansons écrites et composées par Michel Berger sont au cœur de la comédie musicale « RESISTE » écrite par France Gall et Bruck Dawit. Dans cette création, France Gall prend le parti de mettre en valeur le titre « Les princes des villes » en donnant vie aux personnages de cette chanson. Ce titre extrait du 7ème album studio baptisé « Voyou » de Michel Berger est sorti en 1983 et comprend également sa merveilleuse reprise « Diego libre dans sa tête », chanson créée pour France Gall et incluse dans son opus « Tout pour la musique ».

Michel Berger, très attaché à la thématique de la quête du bonheur et de l’espoir de se rapprocher au plus près de ses rêves, exploite une fois de plus ces sujets en les enrobant de sa prose : « C’est l’aventure qui les tente » « Vivre les rêves qui sont les nôtres »/ « Et obéir à sa nature ».

Dans « RESISTE », les princes des villes seront incarnés par trois artistes talentueux. Louya Kounkou alias Yül, chanteur, danseur et flûtiste de formation, a travaillé aux côtés d’Olivia Ruiz et Christophe Maé. Ses expériences dans le domaine des comédies musicales avec notamment sa participation dans les spectacles musicaux « Cléopâtre » et « Dracula » seront un plus pour interpréter ce rôle complet. Benjamin Akl se glissera dans la peau du deuxième prince. On a pu le retrouver dans les spectacles à succès « 1789, les amants de la Bastille » de Dove Attia et plus récemment dans les aventures de « Robin des Bois » avec le chanteur M. Pokora. Benjamin a aussi accompagné la grande Kylie Minogue lors de sa tournée « Kiss me Once Tour ». Jocelyn Laurent sera le troisième prince : artiste complet, il maîtrise l’art de l’improvisation, le jazz, le classique et le moderne. Autant de disciplines qui pourront être exploitées dans la comédie musicale « RESISTE ».

Ce trio infernal portera les rôles des princes des villes, comme le contait Michel Berger dans sa chanson à la mélodie profonde. Sur scène, ces frimeurs au cœur tendre rythmeront le spectacle par des chorégraphies sophistiquées et modernes. Tel un chœur d’opéra, les princes chanteront et apporteront à cette histoire une pointe d’humour et de bonne humeur. La bande d’inséparables nous entrainera dans leur folie et désinvolture pour nous faire vibrer « au rythme des guitares » !